Drogues

De LeWiki.

Sommaire

Avertissement

La charte du Forum des Hollandais précise que les discussions concernant les drogues illicites, y compris et en particulier le cannabis (dépénalisé sous certaines conditions aux Pays-Bas, purement illicite ailleurs), ne sont pas admises. Nous vous demandons explicitement de ne pas aborder ce sujet sur le Forum. En rejoignant notre Forum vous vous engagez à respecter cette condition non négociable.

Pourquoi ?

  • Pour éviter que le forum ne soit envahi de "touristes THC". Ce forum s'adresse aux francophones résidant ou désirant résider aux Pays-Bas, pour les aider à s'intégrer. Pas à faire l'annuaire des meilleurs coffee shops pour les touristes du week-end.
  • Parce que tous nos membres ne résident pas aux Pays-Bas.
  • Parce que des personnes ont essayé d'organiser des traffics entre les Pays-Bas et d'autres pays en démarchant par messages privés.
  • Parce que le Forum souhaite conserver la possibilité d'être hébergé hors des Pays-Bas si besoin est.
  • Parce que l'expérience nous a montré que le débat entre ceux en faveur et ceux contre la consommation de drogues devient rapidement enflammé et nuit à l'ambiance du Forum.

Cependant les responsables du Forum des Hollandais n'émettent pas de jugement sur le fait de consommer des drogues. Vous faîtes comme bon vous semble. Encore une fois, nous vous demandons seulement de ne pas aborder le sujet sur le Forum.

Dans le but de répondre néanmoins aux questions que vous pourriez vous poser quant au cadre légal régissant la consommation de drogues aux Pays-Bas, nous vous proposons cette page wiki.

Les informations ci-dessous sont exactes à notre connaissance. Cependant nous ne sommes pas des experts en législation. Le Forum ne pourrait donc en aucun cas être tenu responsable des conséquences d'une information erronée.

Les drogues aux Pays-Bas

Les drogues licites

Tabac

Les cigarettes sont en vente aux personnes de 16 ans minimum. On en trouve dans les supermarchés, les stations services, etc. Presque chaque bar ou boîte de nuit a un distributeur de cigarettes.

Depuis le début de l’année 2005, il est formellement interdit de fumer dans tous les trains, les gares, les salles d’attente et sur les quais. Des zones spécial fumeur ont été aménagées. Elles consistent en des piliers cendrier d’une hauteur de 2 mètres où vous pouvez fumer et éteindre vos cigarettes. Si vous fumez en dehors de cette zone très limitée, vous encourez une amende de 25 euros. Quant au fait de jeter son mégot de cigarette sur le quai peut vous coûter 40 euros.

Depuis le 1er Juillet 2008, les Pays-Bas ont adopté comme en France, la loi anti-tabac dans les cafés et restaurants (en ligne avec les recommendations de Bruxelles). Une des raisons de l'interdiction du tabac dans les bars, entre autres, est le bien-etre du personnel. La consommation de cigarettes est également interdite dans les coffee shops, seules les consommations "traditionnelles" sont encore tolérées.

Une nouvelle brigade de 100 personnes travaillant pour le ministère VWA est chargée des inspections dans les établissements, et l'amende maximale est de 2400 euros. L’ensemble des médias néerlandais relève que l’interdiction de fumer dans l’hôtellerie-restauration est bien respectée. L’Autorité de surveillance des denrées et marchandises (VWA) a contrôlé un millier d’établissements les deux premieres semaines et constaté que 96 pour cent des hôtels, cafés et restaurants visités respectent les règles. Maintenant que les Néerlandais n’ont plus le droit de fumer dans l’hôtellerie-restauration, il semble que beaucoup en profitent pour essayer de s’arrêter définitivement.

Diverses installations sont venues de pair avec l'instauration de la nouvelle loi (cabines a vitres transparentes dans certains bars et certains clubs (pas de services dans ces "fumoirs") et recrudescence des terrasses). Il n'est pas interdit de fumer en terrasse tant que celle-ci a au moins un côté ouvert.

Discussion associée sur le Forum des Hollandais

Site en néerlandais traitant du sujet

Alcool

À partir de 16 ans, vous avez l’âge légal pour pouvoir acheter de la bière et du vin. En revanche, pour tout achat de spiritueux, vous devez avoir 18 ans. Vous trouverez de l’alcool dans les magasins de vins et de spiritueux, ainsi que dans n’importe quel supermarché. Néanmoins, les supermarchés vendent uniquement de la bière, du vin et des spiritueux avec un indice d’alcool maximum de 13 pour cent.

Conduire et boire ne font pas bon ménage non plus aux Pays-Bas : il est interdit de conduire si vous avez un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 grammes. Cela s’applique à la conduite de véhicules automobiles, de motos, de scooters, de cyclomoteurs et même de vélos. Conduire en état d’ivresse est considéré comme une très grave infraction ; vous risquez des amendes considérables, voire le retrait temporaire de votre permis de conduire.

Les drogues illicites

La Loi sur l’opium – également connue sous le nom de Loi sur les narcotiques – constitue la principale loi sur les drogues des Pays-Bas. La Loi criminalise la possession, la culture, le trafic ainsi que l’importation et l’exportation de drogues. Les modifications de 1976 définissent deux catégories de drogues : les drogues de l’annexe I présentent un risque inacceptable pour la société néerlandaise et comprennent l’héroïne, la cocaïne, les amphétamines et le LSD; les drogues de l’annexe II comprennent les « produits du chanvre traditionnels » tels que la marijuana et le hachisch. Une étude importante sur la politique des drogues, menée par le gouvernement en 1995, a donné lieu à d’autres modifications.

Drogues de l’annexe I

Elles concernent héroïne, cocaïne, amphétamines, LSD, GHB, extasy, champignons hallucinogènes séchés, entre autres.

La vente, la consommation et la détention sont strictement interdites et durement réprimées.

Drogues de l’annexe II

Ces drogues sont illicites mais tolérées (dépénalisées pour être exact) sous certaines conditions.

Nous vous conseillons de les utiliser avec modération et d'éviter les mélanges, souvent détonnant (alcool et cannabis, cannabis et champignons hallucinogènes en particulier).

Les champignons hallucinogènes

La vente dans les smart shops est tolérée pour les champignons frais uniquement, les champignons séchés étant trop dangeureux au vu de leur concentration en substances psychotropes.

Cette tolérance fait l'objet d'un vif débat à l'heure actuelle en raisons de nombreux faits divers récents liés à la consommation de "champis" (suicide, mis à mort d'un animal, mise en danger de sa propre vie et de celle d'autrui).

Le cannabis

Ses produits dérivés principaux sont la résine de cannabis (hachisch) et la marijuana (herbe). On les consomme généralement en les fumant ou en les ingérant (space cakes). Leur vente s'effectue dans des coffee shops.

Les 5 règles d'or du coffee shop (loi adoptée par le parlement en 1996) :

  1. Pas de drogues dures
  2. Pas de publicité
  3. Respect de l’ordre public
  4. Interdiction de vendre à des mineurs
  5. Pas plus de 5 g vendus par transaction et par personne

Il est possible de détenir au maximum 5 g de cannabis sur soi sans être poursuivi.

Les taux de THC sont souvent plus élevés aux Pays-Bas en raison des espèces sélectionnées et des conditions de cultures. A utiliser donc avec modération.

La consommation dans les endroits privés et les coffee shops est tolérée. Dans les lieux publics, elle est soumise à une réglementation plus stricte : pas de trouble à l'ordre public, pas de consommation en présence de mineurs (écoles, transports publics). De plus, les maires peuvent prendre des arrêtés interdisant la consommation de produits stupéfiants dans la rue. De plus en plus de lieux publics comportent en effet un panneau spécifique réprouvant la consommation de chanvre. Voir ce panneau Cela dit, fumer dans la rue est généralement assez mal vu, aussi nous vous conseillons de l'éviter, ne serait-ce que par politesse.

Concernant la culture : jusqu'à cinq plants, elle serait considérée au même titre que la consommation personnelle (info à vérifier). Au-delà, l'amende est de vingt-cinq euros par pied.

Quelques idées fausses

  • Vu leur politique en matière de drogues, la plupart des néerlandais consomment du cannabis.

La majorité des néerlandais n'en consomment pas, même parmi les moins de 30 ans. La consommation (relative à la population) est par exemple plus basse qu'en France et 3 fois inférieure à celle du Canada, pays pourtant où le cannabis n'est pas dépénalisé.

  • Vu leur politique en matière de drogues, les néerlandais sont très tolérants par rapport à la consommation de cannabis, qu'ils soient eux-mêmes consommateurs ou pas .

Cela dépend bien sûr des personnes et des milieux, mais c'est souvent mal vu. Pour beaucoup, fumeur = junkie. Evitez donc d'en parler de but en blanc sur votre lieu de travail par exemple.

  • La dépénalisation n'est qu'une étape avant une légalisation pure est simple.

Il ne semble pas. Par exemple à Amsterdam, les licences de coffee shops ne sont plus renouvelées en cas de fermeture, la municipalité voulant réduire leur nombre au moins de moitié.

Selon le ministre de la Santé publique, Hoogervorst, la politique néerlandaise de la drogue ne diffèrera plus guère de celle d’autres pays d’Europe, dans une dizaine d’années. La politique néerlandaise n’est pas si tolérante et libérale qu’on le croit. Elle est justement devenue plus sévère les dernières années et le ministre s’attend à ce que cette tendance se poursuive dans les années à venir. Hoogervorst fait valoir que le nombre de coffee-shops a baissé de 40 pour cent les dernières années et que 80 pour cent des communes néerlandaises n’en ont pas. Les autorités sont entrées en action contre la culture de cannabis, les peines encourues sont devenues plus lourdes. Le ministre ne croit pas que les drogues douces seront jamais légalisées aux Pays-Bas. En effet, l’approche néerlandaise présente quelques sérieux inconvénients, selon lui. De nature juridique, tout d’abord, vu le problème de l’approvisionnement des coffee-shops. De nature sociale ensuite, compte tenu de la nuisance du tourisme de la drogue, qui irrite en outre les pays voisins.

L’Union européenne tente en effet de freiner cette législation permissive, l’importation de drogue provenant des Pays-Bas causant un réel souci aux pays limitrophes; la légalisation pure et simple du cannabis n’est donc pas à l’ordre du jour.

Sources

Outils personnels